Praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise

06.06.55.05.29.

Disponibilités : 

 

Lundi 8h-20h
Mardi 8h-20h
Vendredi 8h-12h
Samedi 14h-20h
Cependant d’autres jours
et horaires sont possibles.

Prix moyen d’une séance : 

45 euros

A propos de moi

« J’étudie la médecine chinoise depuis septembre 2004 et je me suis installée en tant que praticienne depuis avril 2012. Je continue à suivre des formations d’approfondissement, essayant de maîtriser au mieux cet art ancestral. »

 La médecine chinoise est un système complet qui comprend 5 spécialités :

  • la diététique,
  • l’acupuncture et la moxibustion,
  • le tui na (techniques manuelles chinoises),
  • la pharmacopée,
  • le qì gōng (exercices de travail sur le qì).

Elle permet d’harmoniser le corps et l’esprit permettant ainsi santé, vitalité et longévité.

La médecine chinoise existe depuis plus de 3000 ans.

Elle est née de l’observation de l’univers, partant du principe que le corps humain fonctionne sur les mêmes lois que l’univers.

Elle se base sur des théories fondamentales telles que la théorie du qi, la théorie du yin/yang, la théorie des 5 mouvements, …

Dans cette vision, le corps est parcouru par un réseau de méridiens et de ramifications dans lesquels circule le qì.

Dans ce réseau, les points d’acupuncture (situés sur les trajets des méridiens et des ramifications) peuvent être considérés comme des points de commande permettant de rééquilibrer la circulation du qì.

Pour que le corps et que l’esprit aillent bien, il faut que le qì circule bien.

N.B. : qì peut être traduit par souffle d’énergie vitale, souffle de vie ; c’est l’énergie interne qui nous anime.

 

De nos jours, il est difficile de respecter les préceptes du calme et de l’harmonie.

Ainsi, les émotions (stress, souci, colère, …), le climat, notre hygiène de vie (mauvaise alimentation, manque d’activité physique, …) peuvent déséquilibrer notre qì.

Il s’ensuit de la difficulté à gérer les émotions et les situations, des raideurs ou des douleurs physiques, des troubles de toute sorte.

La médecine chinoise permet alors de rétablir l’équilibre du qì.

 

commodo luctus consequat. elit. justo quis, non eleifend